Qui-Suis-je ?

Le juriste africain Ambassa BARTHELEMY
Cher Internaute,

Je suis Barthélemy AMBASSA et dans la vie je dirige un Cabinet de service, d’assistance juridique et de recouvrement de créances que j’ai créé il y a 12 ans alors que j’étais encore salarié.

Ancien pensionnaire de la Faculté de Droit de l’Université de Yaoundé, de l’Institut International des Assurances de Yaoundé et de l’Institut de Droit Communautaire d’Abidjan, j’ai travaillé pendant douze ans comme cadre des services techniques au sein de compagnies d’assurances.

J’ai fini par réaliser un rêve commun à de nombreuses personnes en qui sommeille un démon de l’indépendance, et qui au-delà de toutes autres considérations, sont désireuses de se libérer du joug du Patron.

J’ai à plusieurs reprises remis à demain mon départ de l’entreprise (j’ai appris plus tard que c’était de la procrastination), mais au terme d’une énième crise qui celle-là ne sera pas suivie d’une « réconciliation », je me suis pris par la main et j’ai décidé le 31 décembre 2001 de quitter ce statut de salarié faussement douillet pour certains.

Mon départ ne s’est pour autant pas fait sans mal, loin s’en faut et passer du statut de salarié à celui d’entrepreneur fut ardu.

Mon viatique à mon départ était constitué d’une volonté ferme de réussir, de quatre mois de salaires et de deux dossiers de procédure que je pensais dans mon imaginaire voir règlés six mois après, au plus tard.

Il fallait dans ces conditions être un peu fou et surtout avoir des tripes pour délaisser la quiétude assurance de passer à la banque chaque fin de mois, même si c’était pour une bouchée de pain, et s’engager dans la voie quelque peu hasardeuse du paiement de commissions résultant de recouvrement de créances que le Droit OHADA avait d’une certaine manière rendu fastidieux.

J’ai eu la « crise de folie » mais à la réalité je faisais déjà du DEVELOPPEMENT PERSONNEL à la manière de M. JOURDAIN dans les FEMMES SAVANTES de Molière qui faisait de la prose sans le savoir.

Mes convictions que l’illimité est en soi se sont renforcées des années plus tard lorsque j’ai été au contact de compétences établies dans le domaine de l’AFFIRMATION DE SOI.

Neuf ans plus tard, le Cabinet CUSTODIS Sarl tient la route et continue sa progressive et sage maturation. Je me suis associé avec un Avocat pour rester en conformité avec la loi locale pour les besoins de plaidoirie aux Tribunaux et Cours et depuis peu un Huissier de Justice travaille en partenariat avec nous. (La croissance du CA est de 150 % au cours du premier semestre de 2012).

J’ai appris l’essentiel de ce que je sais à quatre sources : « Le terrain » qui est l’école de la vie, Les livres et les enseignements dans les Facultés et Grandes Ecoles. Les formations complémentaires tels les Séminaires et stages. Les discussions avec les autres, et particulièrement les praticiens du Droit plus expérimentés que moi (Magistrats, Avocats, Huissiers etc)

Je suis un passionné du Droit, farouche partisan de l’apprentissage inlassable et, je veux grâce à ce blog partager ma passion avec tous ceux qui y adhèreront avec le secret espoir de contribuer d’une certaine façon à la vulgarisation et à l’évolution de la matière grâce à l’échange des idées.

B. AMBASSA
Juriblogueur

Une réponse à Qui-Suis-je ?

  • TADEFO dit :

    Bonjour!
    j’ai aimé cette conclusion:
    « J’ai appris l’essentiel de ce que je sais à quatre sources : « Le terrain » qui est l’école de la vie, Les livres et les enseignements dans les Facultés et Grandes Ecoles. Les formations complémentaires tels les Séminaires et stages. Les discussions avec les autres, et particulièrement les praticiens du Droit plus expérimentés que moi (Magistrats, Avocats, Huissiers etc)

    Je suis un passionné du Droit, farouche partisan de l’apprentissage inlassable et, je veux grâce à ce blog partager ma passion avec tous ceux qui y adhèreront avec le secret espoir de contribuer d’une certaine façon à la vulgarisation et à l’évolution de la matière grâce à l’échange des idées..

    Je suis passionné du droit et bosse pour le moment dans une banque quel conseils me donnerez vous si je veux vraiment apprendre le droit? quelle démarche suivre je suis titulaire d’un BAC D le recouvrement des créances me passionne autant que vous.

    j’ai Deux Questions:

    1) pourquoi pensez vous Que OHADA a rendu Fastidieux le Recouvrement des Créances?

    2) sur le plan du DÉVELOPPEMENT PERSONNEL je suis curieux d’en savoir plus sur ce que vous entendez par:  » j’ai été au contact de compétences établies dans le domaine de l’affirmation DE SOI.  »

    comment puis je en tirer profit grace à votre aide dans ce domaine car je souffre vraiment de PROCRASTINATION malgré mon désir d’échapper à la logique du JOB et du Patron à qui ont doit rendre compte et vendre son temps contre un salaire.

    Merci pour votre modeste présentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Call to undefined function stc_get_connect_button() in /homepages/2/d412840623/htdocs/cabinet-conseil-droit-communautaire-africain.com/wp-content/plugins/simple-twitter-connect/stc-comments.php on line 231